Quatrième semaine de grève pour les travailleurs sans papiers
ACTU 06-03-2018
Bernard Rondeau
Les 160 travailleurs sans papiers entament leur 4éme semaine de grève pour obtenir leur régularisation. Si les négociations avec le ministère de l'intérieur et la CGT semblent avoir progressé vers une issue heureuse pour la régularisation des grévistes, il n'en est pas de même avec certains employeurs ou donneurs d'ordre, comme GLS à Roissy en France, qui continue à ne pas assumer ses responsabilité et à traiter avec mépris la trentaine d'intérimaires sans papiers qui travaillent sur sa base de Roissy. La CGT a donc organisé un rassemblement de soutien aux grévistes devant l'entrepôt de GLS pour dénoncer les pressions de la direction et exiger que celle-ci fasse avec les entreprises d'intérim les promesses d'embauches nécessaires à l'avancée des dossiers des travailleurs sans papiers. À noter que GLS se vante d'avoir comme principes essentiels "estime, respect et compréhension dans ses relations avec les collaborateurs". Une responsabilité sociale mise à mal avec les agissements de la direction française du groupe ...
  • ACTU 15-03-2018
  • Les retraités manifestent contre la CSG
  • ACTU 12-04-2018
  • Des papiers pour les 33 intérimaires de Défi Technology
  • ACTU 21-04-2018
  • Un blessé grave à Tolbiac : rumeur non confirmée
  • ACTU 12-02-2018
  • Les travailleurs sans papiers de nouveau en grève pour leur régularisation
  • ACTU 23-03-2018
  • Les 160 travailleurs sans papiers ont obtenu l'assurance d'être régularisés
  • ACTU 21-04-2018
  • Censier occupée : " La violence ne peut venir que de l'extérieur"